)

Madame, Monsieur,

Les 20 et 27 juin prochains, nos concitoyen.ne.s seront appelé.e.s aux urnes afin d’élire leurs représentant.e.s au Conseil départemental. Cette élection pour le Val-de-Marne revêt un caractère très particulier en lien avec nos politiques si singulières.

En plus des compétences obligatoires telles que les politiques sociales et médico-sociales, du logement, des collèges, de politiques environnementales comme le déploiement de pistes cyclables et de transports en commun, le Département, mené par la gauche, prend en charge des politiques facultatives comme les crèches, le remboursement universel de 50% de la carte Imagin’R pour les étudiant.e.s, la carte Améthyste accessible aux retraité.e.s, la remise d’un ordinateur pédagogique à l’ensemble des collégien.ne.s (ô combien utile lors de la crise sanitaire), la lutte contre la précarité numérique, l’accompagnement des personnes les plus fragilisées : avec la création de la maison des aidant.e.s… Bref, un département utile et qu’il faut défendre, au coeur des crises que notre pays et notre territoire traversent.

Alors que la droite et l’extrême-droite souhaitent détruire le bouclier social val-de-marnais, supprimer l’appui aux associations, dévoyer la politique environnementale, éradiquer le logement social et anéantir la solidarité, nous avons besoin plus que jamais d’un département fort, ambitieux et profondément solidaire et écologique. Les droites municipales de notre canton sur les communes de Charenton-le-Pont, Saint-Maurice, Joinville-le-Pont et Nogent-sur-Marne ont montré cette volonté de réduire les politiques publiques à leur portion congrue et donc inégalitaires pour nos concitoyen.ne.s.

C’est bien l’opposé qui est porté aujourd’hui par l’actuelle majorité départementale, regroupant toutes les forces politiques de gauche. Il est regrettable de constater qu’EELV ait refusé de participer à l’alliance de l’ensemble des partis progressistes, alors que l’écologie tient une grande place dans les politiques et les propositions de Val-de-Marne en Commun, préférant un intérêt politicien à l’avenir de nos concitoyen.ne.s, avec un cadeau pour la droite en prime.



Nous, candidat.e.s du rassemblement de la gauche dans notre canton, sommes fier.e.s du bilan de l’actuelle majorité départementale dans un contexte économique, social et environnemental difficile, qui plus est avec la baisse des dotations, quand le nombre de bénéficiaires du RSA a augmenté de 5000 personnes entre mars et novembre 2020. Qui plus est à l’heure où l’existence même du département est remise en cause, quand il a démontré, sous l’impulsion de Christian Favier et de la majorité actuelle, une grande réactivité face à la pandémie de la Covid-19, avec la mise à disposition rapide de tests et des distributions alimentaires pour les étudiant.e.s. Ce bilan est une base solide, sur laquelle nous souhaitons construire le futur du Val-de-Marne: un futur d’espérance pour les plus fragiles, un futur au service public accessible partout, un futur respectueux de l’environnement.

C’est avec cet objectif, celui de construire un département renforcé, démocratique et transparent, social et écologique, ainsi que de proposer une alternative au projet dangereux de la droite dans notre canton, que nous, Tiffany Farley et João Martins Pereira, nous portons candidats à cette élection. Aux côtés d’Elodie Leclerc et Claude Nicolas, et avec le soutien, en particulier, de Val-de- Marne en Commun, du Parti Socialiste et du Parti Communiste Français, nous aurons à coeur de formuler des propositions ambitieuses, concrètes, au service de tous nos concitoyen.ne.s.

Le 20 juin pour le Val-de-Marne, nous comptons sur vous !

Avec tout notre dévouement , bien à vous

Tiffany Farley, João Martins Pereira, Elodie Leclerc et Claude Nicolas

Comité de soutien

Je rejoins le comité de soutien de
Tiffany FARLEY et
João MARTINS PEREIRA

Je soutiens
Services & équipements départementaux

Votre canton en chiffres

icon
4

collèges

qui accueillent + de 2 040 élèves
icon
1

crèche

qui accueillent près de 60 enfants
icon
1

espace

départemental des solidarités (EDS)
icon
3

centres

de protection maternelle et infantile (PMI)
icon
1

permanence départementale

à Charenton-le-Pont
   
Actualités

Suivez la campagne

  • Partager