Scroll Down
SANTÉ / EMPLOI / HANDICAP

UN DÉPARTEMENT
MOBILISÉ POUR LA JEUNESSE

L’éducation constitue une priorité de l’action départementale. L’action en faveur des collèges représente le premier budget d’investissement du Département. Par ailleurs, la collectivité développe une politique audacieuse en faveur des jeunes et de leur émancipation. Alors que la crise sanitaire sévit, il est essentiel de redonner espoir à chaque jeune en le soutenant dans ses projets, dans ses aspirations, dans son parcours.



Objectifs


➩ Défendre le droit à l’éducation
➩ Accompagner vers l’autonomie, l’emploi et la formation
➩ Protéger la jeunesse

img
img
Engagements pris, engagements tenus

20 COLLÈGES ONT ÉTÉ CONSTRUITS, AGRANDIS OU RÉHABILITÉS DEPUIS 2015 DANS LE VAL-DE-MARNE.

Pour la réussite scolaire, le Département mobilise des moyens considérables à l’image d’ORDIVAL, l’ordinateur remis à chaque élève entrant en classe de 6ème. 16 000 ordinateurs sont remis en moyenne chaque année, à tous les élèves, sans condition.

Le chiffre clé
70000

jeunes bénéficient du remboursement de la carte Imagine R par le Département du Val-de-Marne

Vos idées - nos engagements

Exemples de propositions concrètes

img
DÉFENDRE LE DROIT À L’ÉDUCATION

➩ Poursuivre la rénovation et la construction de nouveaux collèges
➩ Maintenir la mise à disposition d’un ordinateur à chaque élève de 6ème sans condition de ressources
➩ Obtenir de l’éducation nationale un plan d’urgence pour l’éducation dans le Val-de- Marne

➩ Poursuite de « SOS rentrée » : pas un Val-de- Marnais sans affectation scolaire
➩ Renfort des dispositifs d’appartements relais pour les étudiants
➩ Soutenir le développement des universités implantées dans le Val-de-Marne
➩ Maintien des aides aux projets pour les jeunes

img
ACCOMPAGNER VERS L’AUTONOMIE, L’EMPLOI ET LA FORMATION


➩ L’ORDIVAL de l’insertion : le Département finance l’acquisition d’un ordinateur pour chaque jeune en insertion professionnelle
➩ Doublement de l’aide départementale au Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animation (BAFA) en la portant de 100 à 200€
➩ Plan d’accueil de 1 000 jeunes en contrat d’apprentissage sur la prochaine mandature dans les services départementaux
➩ Plan d’accueil de 1 000 stagiaires par an dans les services départementaux
➩ Mise en place de SOS STAGES, un service permettant la mise en relation de jeunes demandeurs avec des offres de stages (de la collectivité et d’entreprises partenaires)
➩ Renforcer l’autonomie des jeunes par leur insertion professionnelle
➩ Développer le tutoratparrainage, réseau de parrains/marraines pour aider les jeunes dans leur orientation scolaire et/ou professionnelle

img
PROTÈGER LA JEUNESSE

➩ Renforcer les actions de prévention spécialisée
➩ Accueillir et accompagner les Mineurs Non- Accompagnés
➩ Conserver la gestion publique des foyers de l’enfance
➩ Rester un Département exemplaire en matière de Contrats Jeunes Majeurs
➩ Mettre en place le revenu universel financé par l’Etat

Témoignage

Parole d'experte

La jeunesse étant l’avenir, il est plus qu’indispensable d’en tenir compte dans les politiques publiques. Je peux témoigner en tant que jeune ayant grandi dans le Val-de-Marne et en tant qu’ancienne élue en charge de la jeunesse que le département avec Christian Favier va dans ce sens. Le service départemental de la jeunesse est un bon appui avec le dispositif SOS rentrée pour l’accès au droit à l’enseignement supérieur. Chaque individu peut s’épanouir à travers un accompagnement, l’accès à la culture, le soutien à un projet associatif, la concertation citoyenne, un bon cadre de vie avec les parcs départementaux qui sont bien fréquentés par notre jeunesse également… En résumé « dans le 94, on n’est pas seul(e) et on peut y vivre bien ».

Fily KEITA-GASSAMA,
Conseillère municipale de Champigny-sur-Marne, militante associative
2021 - 2027

Notre projet pour un département solidaire, écologique et innovant

Retrouvez nos propositions par thématiques