)

Madame, Monsieur,

Médecin auprès des plus vulnérables et soignante hospitalière depuis de nombreuses années, militante et militant engagés, nous faisons le constat terrible d’une précarité grandissante, amplifiée par la crise sanitaire. Pour y faire face, nous vous proposons notre candidature aux prochaines élections départementales aux côtés de Christian Favier, président du Conseil départemental, au sein du large rassemblement Val-de-Marne en Commun.

Notre candidature n’est pas une candidature de témoignage mais un réel engagement pour porter et développer des politiques publiques utiles et efficaces pour les habitant.es de notre canton, dans la continuité de la majorité départementale sortante.

En effet, mobilisée au quotidien pour défendre et améliorer nos services publics, notre pouvoir d’achat, nos conditions et cadre de vie, la majorité départementale sortante de gauche et écologique, est un acteur essentiel de la justice sociale.

La crise sanitaire nous rappelle combien la solidarité de proximité et les politiques volontaristes sont nécessaires. Convaincus que les collectivités de proximité doivent s’efforcer de répondre aux besoins de toute la population, nous portons pour le Val-de-Marne de demain un projet solidaire, écologique et de progrès social. C’est tout le sens de notre combat pour empêcher, par exemple, le démantèlement de l’hôpital des Murets et notre détermination à y développer les formations des futurs professionnels de santé dont nous avons tant besoin !

Notre feuille de route est claire : malgré le désengagement de l’État, depuis six ans la majorité départementale sortante a été de tous les combats pour améliorer les conditions et cadre de vie de la population de notre canton, à l’image de la mobilisation pour l’ouverture de la déviation de la route nationale 19 à Boissy-Saint-Léger.
Dès à présent, nous nous mobiliserons pour obtenir la prolongation de la déviation de la RN19 au-delà de Villecresnes, la requalification de la RN19 à Boissy-Saint-Léger, la mise en service d’un site propre à la Queue-en-Brie afin de pouvoir rejoindre facilement la future gare du Grand Paris Express, ou encore amplifierons la mobilisation contre la construction d’une prison à Noiseau. Avec le Département, nous développerons les activités dans le parc du Morbras et celui de la plaine des Bordes.

En totale contradiction avec les projets de la droite départementale, nous souhaitons le développement d’un service public de proximité, à vos côtés. Alors que la crise sociale et économique sévit, nous pensons que le Conseil départemental doit protéger, accompagner et investir pour les Val-de-Marnais.es et leur environnement.

Remboursement de la carte Imagine R, dotation d’un ordinateur portable à chaque collégien.ne, carte Améthyste à tarif réduit pour tou.tes les retraité.es, doublement des espaces naturels sensibles, création de nouvelles places en crèches départementales, rénovation de 13 000 logements sur le département… Nous nous présentons à vous avec un bilan.

Il est plus que nécessaire de reconduire la majorité départementale sortante pour amplifier et généraliser les politiques publiques en faveur des Val-de-Marnaises et Val-de-Marnais.

Nous connaissons votre attachement au Département, vous vous êtes massivement mobilisés contre sa disparition et en faveur du service public de proximité.

Comptant sur votre mobilisation les 20 et 27 juin prochain pour un Val-de-Marne écologique, protecteur et démocratique.


Myriam LAMBERT et Martial PROUHEZE

Comité de soutien

Je rejoins le comité de soutien de
Myriam LAMBERT et
Martial PROUHEZE

Je soutiens
Services & équipements départementaux

Votre canton en chiffres

icon
1

parc départemental

Le domaine des Marmousets
icon
6

collèges

qui accueillent + de 2 920 élèves
icon
2

centres

de planification et d’éducation familiale (CPEF)
icon
1

espace

départemental des solidarités (EDS)
icon
3

centres

de protection maternelle et infantile (PMI)
icon
3

accueils de proximité